Jardin du Parc, Ville de Vitré

Notre tête de liste

Isabelle Le Callennec en 15 dates et 30 convictions

11966

Naissance à Nantes, d’un père basco béarnais, commercial chez Berliet et d’une mère bretonne, secrétaire chez Hutchinson. Isabelle est issue de la classe moyenne. Elle a 2 sœurs de 2 et 4 ans ses ainées. Quand elle a 2 ans, ses parents déménagent à Rennes où elle effectuera toute sa scolarité.

21975

Son père meurt dans un accident de voiture. Sa mère qui avait arrêté de travailler pour élever ses 3 filles, reprend un travail, d’abord en intérim, puis durablement comme secrétaire du club omnisport de la Tour d’Auvergne. Isabelle est encore aujourd’hui particulièrement sensible aux actions de sécurité routière. Elle a vu sa mère rebondir dans l’épreuve.

3Jusqu’en 1986

Isabelle grandit façonnée par la valeur du travail et de l’effort, choisit l’anglais 1è langue et allemand 2nde langue, pratique le piano, la gymnastique et le basket (mais aussi le tennis ou le football féminin…). Elle effectue des séjours linguistiques en Angleterre, en Allemagne, aux Etats Unis. Elle décroche son Bac C, intègre une classe préparatoire HEC et est reçue à l’Ecole supérieure de commerce d’Amiens. En 1984, elle participe à sa 1ère manifestation en faveur des écoles libres. La liberté de choix est au fondement de son engagement politique.

4De 1986 à 1989

Etudiante à Amiens, elle s’investit dans les associations, notamment l’association internationale des étudiants en sciences économiques et commerciales, ou l’association qui porte le festival international du film accueillant des professionnels de cinéma du monde entier.

Dans le cadre de ses études, elle conduit, entre autres, une étude pour la communauté de communes d’Hirson qui lui fait se passionner pour le développement local. En 3è année, elle choisira l’option « entrepreneur ». Ses études auront été rythmées par des stages dans l’imprimerie à Laval, dans le crédit immobilier aux Sables d’Olonne, dans une banque à Londres ou chez un producteur de vins et spiritueux dans le sud de l’Angleterre. Parce que chance lui a été donnée de décrocher des stages, elle veille désormais à accueillir des stagiaires à son tour.

5De 1989 à 1992

Elle décroche son 1er CDD de 4 ans dans une petite société de production audiovisuelle parisienne. Elle est commerciale et démarche les grands comptes. Elle découvre de multiples secteurs d’activité, apprend à respecter des objectifs et à concilier sa vie professionnelle et sa vie familiale. Elle vit maritalement et donne naissance à son premier garçon en 1990, Antoine.

6En 1992 - 1993

Son contrat a durée déterminée s’arrête. Elle reprend une formation de 9 mois à l’Ecole des Hautes Etudes de l’Information et de la Communication, le Celsa – Sorbonne Université. Désireuse de « revenir en Bretagne » et de s’investir dans le développement local, elle envoie sa demande de stage de fin d’études au Conseil général d’Ille-et-Vilaine et au Conseil régional de Bretagne.

Sans piston, elle reçoit une réponse positive du Département, présidé à l’époque par Pierre Méhaignerie. Elle y effectue un stage de 4 mois autour de l’étude prospective « Demain l’Ille-et-Vilaine ». Elle n’imagine pas à ce moment-là qu’elle y reviendra 16 ans plus tard, comme Conseillère générale. Elle croit beaucoup à la formation tout au long de la vie.

71993

A la fin de son stage, elle revient vivre à Paris et pointe au chômage. Elle adresse des lettres de candidatures aux mairies d’Ile de France dans la perspective des municipales de 1995.

De retour d’un voyage au Danemark, un exemple en matière d’écologie, un message sur son répondeur : le chef de cabinet de Pierre Méhaignerie l’informe de l’ouverture d’un poste de chargé de communication à la mairie de Vitré. Elle postule. Sa candidature n’est pas retenue. Mais un mois plus tard, nouvel appel pour lui proposer un mi-temps comme chef de cabinet du maire de Vitré Pierre Méhaignerie et un mi-temps comme assistante parlementaire de Danielle Dufeu, sa suppléante devenue Députée à la faveur de sa nomination au Ministère de la Justice. Isabelle s’installe dans une maison en location à Taillis avec son fils de 3 ans qu’elle élève seule. Elle sait ce que peuvent ressentir les familles monoparentales.

8De 1993 à 2012

Isabelle exerce durant deux ans ses deux métiers de chef de cabinet et d’assistante parlementaire. Elle est basée dans le château, siège de la mairie. En 1995, Pierre Méhaignerie est réélu député et propose à Isabelle un temps plein d’assistante parlementaire jusqu’en 2012.  Au total, Isabelle aura donc travaillé 19 ans, à Vitré et dans la circonscription, auprès de celui dont chacun reconnait aujourd’hui le bilan. Elle aura eu l’occasion pendant toutes ces années de côtoyer tous les acteurs qui font le territoire et d’appréhender le fonctionnement et les arcanes du mille-feuille politico-administratif.

91995

Isabelle épouse Paul Le Callennec et la famille recomposée s’installe à Erbrée. Ensemble, ils élèveront leurs 3 garçons Romain, Marc et Antoine. Pierre, leur 4ème, nait en 1999. Les Le Callennec vivront 10 ans à Erbrée puis déménageront en 2004 à Vitré.

Romain est aujourd’hui contrôleur de gestion, vit à Hong Kong avec son épouse havraise Alice et leur petite fille d’un an, Jade. Marc est taxi ambulancier à La Gacilly. Antoine, journaliste, est marié avec Liza, moscovite ; ils ont un petit garçon franco-russe, Léo, 5 ans et demi. Pierre est étudiant en 3è année d’école de commerce, cette année à Prague. Paul Le Callennec a travaillé au service Aménagement et Environnement du Conseil général d’Ille et Vilaine jusqu’en 2001, puis comme Directeur général adjoint de la Ville de Laval, en charge des politiques sociales, de la petite enfance aux personnes âgées. Directeur du CCAS, il était aussi Directeur du contrat de ville de l’agglomération Lavalloise, et ce jusqu’en 2009. Depuis 11 ans, Paul dirige les services de la Communauté de communes du Pays de Châteaugiron.

Le sport occupe une place importante dans la vie de famille. Paul et Isabelle pratiquent le squash. Après avoir joué 20 ans au basket, Isabelle a découvert ce sport qui exige technique, endurance et réflexe.

102008

Pierre Méhaignerie propose à Isabelle de figurer sur sa liste aux élections municipales. Elle est donc élue Conseillère municipale où elle siègera à la commission sport et jeunesse et sera élue déléguée à l’emploi, l’insertion et la prévention de la délinquance à Vitré communauté. A ce titre, elle présidera la Commission RSA pendant 4 ans et s’impliquera dans le développement de la Maison de l’emploi, au contact de l’ensemble des acteurs : entreprises, institutions, associations.

112008 bis

La même année, Joseph Prodhomme, alors 1er adjoint de Pierre Méhaignerie et Conseiller général la convainc de lui succéder comme conseillère générale de Vitré Est. Elle est élue au 2è tour et siège dans la commission Egalité des chances. Elle sera réélue dès le 1er tour en 2015 et préside le groupe de la minorité qui fait régulièrement des propositions relatives aux compétences du Département, comme cette mission sur la protection de l’enfance ou l’accueil des personnes d’origine étrangère. Isabelle préside le Fonds d’aide aux jeunes du Pays de Vitré depuis 2008.

12De 2012 à 2017

Isabelle est élue Députée de la 5è circonscription d’Ille-et-Vilaine. Elle siège à la Commission des affaires sociales qui examine les lois relatives à l’emploi, à la formation, à la santé, au budget de la sécurité sociale. Isabelle compte parmi les députés les plus actifs à l’Assemblée nationale tout en veillant à être présente dans la circonscription, à ouvrir les portes de sa permanence à tous, sans exclusive. Elle fait partie de ces élus qui cultivent la proximité et acceptent de faire un pas vers la vérité de l’autre. Elle est rapporteure de nombreux textes de loi pour son groupe parlementaire. Elle s’investit particulièrement sur les lois relatives au travail et à l’emploi, sur la loi d’expérimentation Territoire zéro chômeur, sur la loi de protection de l’enfance, sur la loi d’adaptation de la société au vieillissement… Elle rejoint les groupes de travail sur l’agriculture, l’autisme, la sécurité routière ou l’habitat et le logement … Elle participe à la mission présidée par le Président de l’Assemblée nationale « Engagement citoyen et appartenance républicaine » mise en place à la suite des attentats qui promeut les valeurs de liberté, égalité, fraternité, et laïcité et fait la promotion, entre autres, du service civique.

Saisie par la Présidente de l’Association SOS prémas, elle préside pendant 9 mois un groupe de travail transpartisan « Prématurés et nouveaux nés vulnérables » qui rend ses recommandations en mars 2017, dont l’allongement de la durée du congé paternité en cas de naissance prématurée, qui est aujourd’hui réalité. Députée, Isabelle siége aussi au Conseil national de l’insertion par l’activité économique et au Haut comité pour le logement des personnes défavorisées. Ses années d’assistante parlementaire et de députée auront ainsi permis à Isabelle de tisser des liens durables au niveau national, avec des responsables d’associations, d’institutions, des personnalités de tous bords politiques, dans des secteurs aussi divers que l’emploi, la formation, l’insertion, le logement, la santé, le social, la jeunesse… et avec lesquels elle reste en contact.

13Depuis juin 2017

Au chômage, Isabelle s’active pour retrouver un emploi qui lui permettre de « se sentir utile ». Elle intègre Action logement immobilier en octobre 2017. Elle est en charge des politiques de cohésion sociale pour le compte de la 50aine de filiales du 1% logement implantées en France métropolitaine et outre mer, qui gèrent 1 million de logements sociaux et intermédiaires. Elle accompagne les équipes dans la mise en place de leurs plans d’actions visant à faire reculer les incivilités et la délinquance, en particulier dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, en nouant des partenariats avec les autorités publiques et les collectivités locales.

Elle préside depuis mai 2018 une association dédiée au Développement social et urbain dans les quartiers qui, entre autres, a créé une école des gardiens d’immeubles proposant des formations en alternance luttant ainsi contre le chômage. Isabelle est marraine de l’association « Nos quartiers ont du talent » et accompagne des jeunes diplômés des quartiers dans leur démarche d’insertion professionnelle.

En octobre 2018 et février 2019, Isabelle joue pour la 1ère fois au théâtre à la demande de Stéphanie Boutros, au profit de la Ligue contre le Cancer. Elle n’hésite jamais à s’impliquer personnellement et physiquement pour de nobles causes.

142017-2018-2019

En octobre 2017, Isabelle reçoit, à Rennes, l’insigne de Lieutenant colonel de la Réserve citoyenne qui contribue au renforcement du lien entre les Armées et la société civile. De septembre 2018 à juin 2019, elle est auditrice de la 30è session nationale de l’Institut des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice. Son groupe d’auditeurs travaille sur le thème : Mineurs en errance dans les métropoles : entre délinquance et protection de l’enfance, quelle action pour les pouvoirs publics.

15Décembre 2019

A 53 ans, Isabelle annonce sa candidature aux élections municipales de Vitré, avec une équipe compétente et soudée qui estime que le parcours de leur tête de liste peut être utile à la Ville de Vitré. Son ambition : toujours et encore, améliorer la vie quotidienne de ses semblables à Vitré, sa ville de cœur, qui a tant d’atouts et doit pouvoir offrir sa chance à tous et à chacun.